• Musique "underground"

    Musique "underground" :

     

     

    Musique "underground"

     

    Sur ce type d'articles, il sera question de ce qui adoucit les mœurs: la musique! Je vais surtout parler de musiques en phase avec le thème "outre-limésien" de ce blog, en parlant de musiques "underground", et notamment de Metal, mais surtout les genres tel-que le Pagan Metal, le Folk Metal, le Black Metal ou encore le Power Metal, avec des influences historiques et littéraires diverses (scandinaves, celtes, slaves, finnoises, baltes, mongoles...). D'autres musiques seront cependant les bienvenues, comme le Pagan/Folk, la musique celtique ou médiévale, le Folk Punk, les musiques ethniques mongoles ou amérindiennes, l'Ambiant Gothique et bien d'autres joyeusetés.

  • Bonjour-bonjour !

    Aujourd'hui, je vais vous parler de l'un de mes coups de coeur en matière musicale : Wardruna !

    Wardruna : la magie des runes

    Les membres de Wardruna, de gauche à droite : Gaahl, Kvitrafn et Lindy Fay Hella

     

    Wardruna est un groupe norvégien officiant dans le style Pagan/Folk, avec une forte tendance "reconstitutionniste", fondé par Kvitrafn (de son vrai nom Einar Selvik), Gaahl et Lindy Fay Hella en 2003. À noter que auparavant, Kvitrafn et Gaahl ont tous les deux joué dans le groupe de Black Metal Gorgoroth. Comme quoi les frontières musicales sont parfois biens minces !

    "Reconstitutionniste" est la musique de Wardruna, en cela qu'elle s'inspire très fortement de la musique folklorique norvégien antique et médiévale ainsi-que de la musique d'autres cultures autochtones (on sens des ressemblance avec les musiques Samis ou Amérindiennes par exemple). Les instruments utilisés par Wardruna sont pour la plupart issus du folklore, tel-que les tambours cérémoniels montés sur des peaux de cerfs, les hochets à partir de clous de girofles ou de pied de cerf ou de chèvre, les cornes de vache, la flûte en os de chèvre ou de vache, la guimbarde, le violon hardanger, la cithare ou d'autres instruments à corde traditionnels scandinaves.

    Wardruna : la magie des runes

    Quelques-uns des instruments à corde utilisés par Wardruna

     

    "Semer de nouvelles graines visant à renforcer les vieilles racines" : Tel pourrait être la devise de Wardruna. En effet, ce groupe a la vocation de mettre en musique la spiritualité et la sagesse antique nordique. Ils évoquent ainsi les pratiques ancestrales du galdr (incantation chantée et versifiée associée à certains rites) du seiðr (ensemble de pratiques magiques chamaniques propres à l'ancienne religion nordiques, reprises par la religion néopaïenne Asatrù) et d'autres actes quotidiens de la vie cultuelle scandinave. Les textes de Wardruna se concentrent sur les runes, ces lettres composants le futhark, l'alphabet ésotérique des anciens Germains et Scandinaves. Le premier album du groupe, intitulé "Gap Var Ginnunga" (sorti en 2009), est consacré à huit runes de ce fameux alphabet. Il s'agissait du premier album d'une trilogie nommée "Runaljod", dont la deuxième partie est sortie en 2013, sous le titre de "Yggdrasil", et dont la troisième partie se nommera "Ragnarok". Les enregistrements des albums ont en partie lieu en plein air, à des endroits pertinents pour chacune des runes évoquée.

    Wardruna : la magie des runes

    Le mystérieux logo de Wardruna représente l'ensemble des 24 runes de l'alphabet futhark réunies en une seule rune, afin de représenter le mot "Wardruna" qui a donné son nom au groupe. Le mot "Wardruna a plusieurs sens, mais celui retenu par Kvitrafn est celui-ci : "gardien des runes/de la connaissance/des secrets"

     

    Allez, un peu de musique, tant qu'à faire !

     

    L'un de mes morceaux préféré de Wardruna, intitulé "Fehu", en référence à la rune du même nom. Cette chanson est entre autre utilisée dans la bande-originale de la fameuse série "Vikings"

     

    Les performances de Wardruna sont souvent envoûtantes. C'est le cas par exemple ici. La performance vocale de Gaahl sur "Kauna" est juste impressionnante !

     

    "Hagal", la première chanson que j'ai écouté de Wardruna

     

    Autre chanson de Wardruna étant utilisée dans la bande-originale de la série "Vikings" : "Helvegen"

     

    Mon avis sur la musique de Wardruna? Wardruna est un groupe que je connaissais très peu jusque alors, mais dont j'ai approfondis l'écoute récemment... Et croyez-moi, je ne suis loin d'être déçu ! Je trouve leur musique envoûtante, ensorcelante, authentique, mystique, spirituelle et très transcendante ! C'est un groupe idéal pour les méditations, les relaxations, les transes et éventuellement les cérémonies païennes (notamment odinistes, bien entendu). Wardruna développe son propre univers tout en s'inspirant de ses racines nordiques, païennes et chamaniques ! Leur musique est, tout en étant minimaliste, très intense... Quelque-chose qui, tout en étant relaxant et posé, prend aux tripes ! C'est une invitation au voyage, pour nous emmener, nous "envoler" loin, très loin... C'est le genre de groupe qui me donne encore plus de foi dans les divinités nordiques, qui me donne encore plus envie d'être asatrùar ! 

    En un mot : sublime ! J'adore ! Je pense que je vais passer beaucoup de temps à écouter de nouveaux morceaux de Wardruna ces prochains temps, et qui sait? M'acheter l'un de leurs albums !

    Bonne continuation, et qu'Odin, Thor et Freyr vous guide sur un chemin de puissance, de sagesse et de réussite !

    Force et Sagesse des Anciens Dieux !

    Skål !

     

     


    votre commentaire
  • Salutation à tous et à toutes !

    Je suis navré, mais la dernière fois j'ai oublié de vous souhaiter la bonne année, ainsi-que mes meilleurs vœux... certainement à cause de l'horrible chose qui s'est passé ce mardi 6 janvier (j'ai écrit cet article le 10 janvier ^^), et qui nous a tous plus ou moins marqué, d'une manière ou d'une autre. Cependant, je tiens à rappeler que nous ne devons pas pour autant perdre notre espoir ni notre joie de vivre. Nous devons rester fort(e)s et uni(e)s afin de faire honneur à ces hommes libres qui sont morts en défendant leur liberté d'expression et leur sens de l'humour.

    Et de la joie de vivre, je vous en propose avec cet article consacré à une sacrée bande de trublions: Korpiklaani !

    Korpiklaani et compagnie

     

    Korpiklaani est un groupe de Pagan/Folk Metal finlandais que j'ai découvert en 3ème (à l'époque où j'ai commencé à écouter du Pagan Metal en fait !) et que j'écoute pas mal en ce moment (certainement en partie pour me consoler de ce qui s'est passé cette semaine?). Le nom du combo peut se traduire par "Le Clan de la Forêt" en Finnois. En effet, si le groupe chante assez souvent en Anglais, il s'exprime également dans beaucoup de ses chansons dans la langue maternelle de ses six membres. Les textes traitent de thème comme la fête ou l'alcool ("Vodka", "Tequila", "Beer Beer"...) mais aussi de la nature et de la forêt plus particulièrement, du folklore et de la mythologie finnoise ou sami. Par exemple, le dernier album sorti à ce jour, "Manala" (2012), a pour trame principal le Kalevala (poème épique composé au XIXème par le Finlandais Elias Lonnröt, retranscrivant les mythes, les poèmes et chants traditionnels finnois). 

    Voici l'une de leur fameuse chanson à picole ! ^^

     

    Korpiklaani entretient en effet une relation très profonde avec la nature, et notamment la forêt et les animaux, à la limite de l'animisme. D'ailleurs, nombre de leurs chansons s'inspirent du chamanisme finnois et lapon. D'autant plus que lorsque le groupes s'est fondé en 1993, il se nommait Shaman, jusqu'en 2002 où il s'est rebaptisé Korpiklaani. Depuis, le groupe a produit pas moins de huit albums jusqu'à ce jour.

     

    Un titre plus chamanique célébrant "L'envol de l'aigle"

     

    Musicalement, outre le fameux trio du Blues/Rock/Metal guitares/basse/batterie, on trouve également de l'accordéon et du violon chez Korpiklaani, ainsi-que d'autres instruments folkloriques, tel-que la flûte, le tambour chamanique, la vielle à roue et parfois la cornemuse. Leur musique s'inspirent en effet largement de la Humppa (musique dansante finlandaise assez proche de la Polka russe) ainsi-que des musiques traditionnelles des Samis (peuples de l'Arctique installé au Nord de la Norvège, de la Suède et de la Finlande, souvent nommé à tord les "Lapons"). En effet, le chanteur et multi-instrumentiste du combo, Jonne Järvelä, est entre autre connu pour son utilisation régulièrement du Joik; le Joik (ou "joiking") est une technique de chant traditionnelle sami, basée sur la répétition d'un ou plusieurs mots ou sons, ne voulant pas toujours dire quelque chose. Le joiking peut être rapproché des chants traditionnels inuits, amérindiens ou mongols.

    Korpiklaani et compagnie

    Une photo du groupe Korpiklaani, avec les différents instruments de musique dont il joue (de gauche à droite): basse, tambour chamanique, violon, guitares électriques et accordéon

     

    Bon, allez, un peu de musique tant qu'à faire ! ^^

    Un titre au nom du groupe qui le joue happy

     

    Une chanson issu de l'album "Manala" (2012), réputé marqué l'entrée du groupe finnois dans la maturité, avec des ambiances plus sombres, plus profondes, plus variés et plus chamaniques

     

     

    Une de leur plus vieille chanson

     

    Une autre chanson quant à elle du dernier album en date (ceci dit, un nouvel album ne devrait pas tarder à sortir) wink2


    votre commentaire
  • Enfin, je prends le temps d'écrire cet article sur un sujet sur lequel j'ai longuement réfléchit, et sur lequel je n'ai pas fini de réfléchir d'ailleurs. C'est à propos du Black Metal.

    Trop souvent encore, ce style de musique est taxé de Sataniste et de blasphémateur, ce qui, même si ce n'est pas totalement faux, donne une image de ce style musical pourtant si riche et si intéressant! En tout cas, j'ai remarqué que, contrairement à ces clichés et à ces "gimmicks" du Black Metal sataniste, les thématiques païennes et pré-chrétiennes tenaient une grande place dans cet art noir venu du Nord. Cela fait-il donc du Black Metal une musique, voir un art païen? Et si oui, en quoi l'est-il?

    Pour comprendre la place de choix que tient le paganisme dans le Black Metal, il est judicieux dans un premier temps de revenir aux origines du Black Metal, donc depuis les années 80 du siècle dernier. Je pense notamment à deux groupes parmi les pionniers du genre, à savoir Celtic Frost et Bathory. Premièrement, Celtic Frost signifiant "Gel celtique", ce n'est peut-être pas pour rien que les helvètes de ce trio aujourd'hui légendaire ont choisi ce nom, même si leurs textes ne font pas spécialement référence à la mythologie ou au folklore celte. Les thèmes du groupe tournent en tout cas beaucoup autour des ténèbres, de l'occulte, de la littérature et de l'histoire, surtout médiévale. Mais d'un autre côté, il y a les Suédois de Bathory, avec en tête de gondole (ou plutôt en tête de drakkar en l'occurrence) qui sont plus marqué par les anciennes mythologies polythéistes.

    En effet, le groupe Bathory, bien qu'il ai d'abord eu comme thématique le Satanisme et le Vampirisme (le nom du groupe lui-même vient de celui de la Comtesse Erzsébeth Báthory, notamment connue pour être la "comtesse sanglante", à qui la légende attribue le meurtre de plusieurs jeunes filles et femmes, car la fameuse comtesse croyait qu'elle resterait jeune en se baignant dans le sang de vierges), s'est ensuite tourné vers la mythologie scandinave et l'histoire des Vikings depuis les albums "Blood Fire Death" (1988) et "Hammerheart" (1990), qui peuvent permettre de comprendre pourquoi Bathory est souvent considéré comme un précurseur du Viking Metal et du Folk Metal.

    Le Black Metal: une musique païenne?

    La pochette de "Blood Fire Death" (1988) de Bathory est elle-même une peinture du peintre romantique Peter Nicolai Arbo (1831-1892) intitulée "Asgårdsreien", basée sur la légende de la chasse sauvage d'Odin, le roi d'Asgard

     

    Au débuts des années 1990, entre 1991 et 1994 environ, ont eu lieu en Norvège des incendies d'églises en bois, menés par des fanatiques se trouvant être des membres de groupes de Black Metal majeurs tel-que Darkthrone, Mayhem, Emperor et Burzum (ce dernier étant le projet solo de Varg Vikernes), sous la bannière d'un groupuscule nommé le Black Inner Circle (encore un prétexte pour stigmatiser le Black Metal, voir même le Black Metal en général). Cependant, contrairement à l'idée reçu comme quoi ces actes était commis au nom du Satanisme, ils étaient en réalité bien souvent motivé par une volonté de retours aux sources païennes de la Norvège. Effectivement, nombreux sont les membres de l'Inner Circle à déplorer que les chrétiens ont envahis la Norvège et ont converti de force leur ancêtres Vikings, alors que ces derniers avaient leurs propres dieux (Odin, Thor et Freyr pour ne citer qu'eux) et leur propres lieux de cultes, que les chrétiens ont alors profanés pour construire leurs églises.

    Le Black Metal: une musique païenne?

    Varg Vikernes, spécialiste du barbecue à la norvégienne, dans une posture quelque peu guerrière

     

     

    Ainsi, Varg Vikernes avait déclaré, je cite "Je n'ai pas été déclaré coupable de l'incendie de l'église de Fantoft Stave, mais, tout façon, c'est ce qui a tout déclenché, et tout le monde a fait le lien avec le satanisme. Ce que beaucoup oublient, c'est que le 6 juin 793, à Lindesfarne, en Grande-Bretagne, c'était le premier raid viking connu de l'histoire sur un site anglais. Les chrétiens ont profané nos tombes et nos tumulus. C'est notre vengeance".

    Quant à feu Euronymous (qui est mort assassiné par Varg Vikernes en 1993) il a déclaré ceci de son vivant: "Je suis fier de ce que nous avons fait en Norvège. Quand on a commencé à brûler des églises, c'était pour récupérer le pays. Alors qu'on devrait adorer des dieux et des idéaux païens, le christianisme a corrompu nos âmes". Personnellement, vu sous cet angle, je comprends ces actes, certes, mais cependant, je ne les accepte et les excuse encore moins. C'est idiot de vouloir s'abaisser au niveau des croisades chrétiennes en Scandinavie en brûlant des églises pour rétablir l'ancienne religion des Vikings. En plus, ça n'a pas vraiment marché à ce que je sache! De plus, il serait tellement plus intelligent que les deux confessions (odiniste et chrétienne) puissent vivre en bonne intelligence. Donc, quel gâchis et quel dommage! arf 

    Le Black Metal: une musique païenne?

    La pochette de l'album "Filosofem" (1996) de Burzum reprend une peinture de l'artiste norvégien Theodor Kittelsen (1857-1914), originellement nommée "Op Under Fjeldet Toner En Lur", ou "Dans les collines, un clairon retentit". Les œuvres de cet artiste à la croisée des chemins entre Néoromantisme et art naïf ont un aspect sombre et païen, ce qui plaît beaucoup à Varg de Burzum, dont l'un des objectif est de promouvoir le culte des anciens dieux scandinaves 

     

    Cependant, l'histoire d'amour entre le Black Metal et le paganisme est loin de s'arrêter avec l'Inner Circle (et heureusement, d'ailleurs!). En effet, déjà à l'époque des incendies d'églises (1992-1994), certains groupes de Black Metal tel-que Immortal, Satyricon ou encore Enslaved préféraient se tenir à écart de ces excès. Ainsi, alors que leurs aînés tel-que Darkthrone et Mayhem, malgré leur amour pour la mythologie scandinave, arboraient des croix inversées et des pentagrammes sur les couvertures de leurs disques, et pendant que leur contemporains de Marduk et Cradle Of Filth usaient eux aussi d'une imagerie forte (avec des Christ ensanglantés et des nones se masturbant), les Norvégiens de Enslaved et de Borknagar en revanche faisaient figurer sur leurs pochettes d'albums d'anciens symboles vikings tel-que le Mjöllnir (Marteau de Thor), les poutres en bois sculptés ou les runes, et se déguisaient en vikings avec des tenues d'époque dès la période 1993-1996, plutôt de porter des corpsepaint (maquillage noir et blanc) et des bracelets cloutés! Ainsi, ces groupes ont repris le flambeau de Bathory (qui est devenu entre temps le projet solo de son leader Quorton et qui s'est dissous avec le décès de ce dernier suite à une crise cardiaque, en 2004), et cela, avec encore plus de réalisme et de pureté!

    Le Black Metal: une musique païenne? 

    La pochette du troisième album du groupe Enslaved, Eld (1997), représente le leader, chanteur et bassiste du groupe, Grulte Kjellson, déguisé en chef viking, avec beaucoup de recherches, comme le montre la cotte de maille, la cape accrochée par une fibule, le pendentif en forme de marteau de Thor, la corne à boire et les deux poutres sculptés en forme de dragon au deuxième plan

     

    Cet article n'était au fait qu'une introduction à l'article que je vais prochainement sur ce sujet du Black Metal en temps que musique païenne, chose qui, si elle avait été développé ici, aurait aboutit à un article trop long. Je préfère donc comme qui dirait "couper la poire en deux" afin de pouvoir m'exprimer avec plus de liberté et d'essence sur ce sujet qu'il me tient à coeur de développé comme il se doit. Merci pour votre compréhension!

    Et en attendant, un morceau que je trouve magnifique et que j'écoute pas mal en ce moment: "The Genuine Pulse", de Borknagar, présent sur leur cinquième album, Empiricism (2001).

    "The Genuine Pulse" !

     

     


    1 commentaire
  •  Bonjour les amis!

    Dans ce nouvel article tant attendu, j'avais envie de parler de musique... et plus particulièrement de Metal. Je me suis dis que ça serait bien d'écrire un article sur ce blog afin de faire une petite mise au clair à propos de cet univers caché et lui aussi considéré comme "barbare", "sauvage" ou "inhospitalier". Or, ce n'est pas tout à fait le cas, et même si la musique Metal n'est pas toujours dépourvue de "brutalité" (terme à nuancer), la limiter à cela serait cependant fort réducteur. Pour faire simple, disons que cette musique est un tout cas la manifestation musicale de la volonté de puissance... et non pas celle de la violence. Je pourrais même dire: Le Metal n'est pas violent. La preuve: il ne viole personne! Et je dirais même plus: il permet bien souvent de canaliser la violence qu'il y a en nous, ce qui s'appelle la fonction cathartique. Donc, il vaut peut-être mieux écouter du Metal plutôt que d'agresser les gens dans la rue ou de brûler des voitures.

     

    En tout cas, ce que je trouve regrettable dans ce rejet en bloc du Metal par la masse (environ 90% de la population en France, le Metal et les métalleux étant mieux acceptés et mieux appréciés dans d'autres pays, tel-que la Norvège ou la Finlande), c'est que tout le Metal est jeté dans la même benne (inconsciemment bien sûr), c'est-à-dire aussi bien les groupes de Metal symphonique à chanteuse lyrique comme Nightwish ou Epica que les groupes de Death Metal avec du chant guttural comme Amon Amarth ou encore Sepultura. Pourtant, ces groupes n'ont absolument rien à voir, si ce n'est cette grosse étiquette de "Metal" qu'ils ont tous dans le dos... une étiquette qui dérange énormément de gens. Comme quoi le rejet et le mépris du Metal est bel et bien une norme*!

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

    Amon Amarth et Within Temptation: deux groupes a priori identiques, mais qui à posteriori n'ont rien à voir!

     

    Il y a différentes façons de servir de la volonté de puissance en musique, et notamment dans le Metal: il y a les groupes qui exploitent leur talent et leur technicité au service d'une musique mélodieuse et subtile comme celle des groupes de Metal progressif, et les autre qui préfèrent s'en servir au profit d'une musique brut et tribal, ce qui est le cas du Death Metal, qui lui-même n'est pas dépourvu de belles mélodie, comme le prouve notamment le Death Metal mélodique.

    Cette semi-ballade d'Opeth montre bien comment un groupe de Metal peut conjuguer puissance et mélodies, intensité et douceur avec un talent incroyable!

     

    Enfin bref, j'ai rédigé cette "petite" introduction afin d'en venir à l'essentiel: le Metal, c'est (très) riche, (très) créatif et (très) varié, et il y a pleins de genre(s) et même de sous-genre(s) dedans. En voici donc dix avec quelques noms de groupes, avec pour chaque genre de Metal la pochette de l'album d'un des groupes cités comme exemple, dont le nom sera alors en gras.

     

    Et si les plus sceptiques n'arrivent toujours pas à me croire, au pire, ils ont qu'à aller se renseigner sur des médias plus généralistes tel-que Wikipédia ou le Point Culture sur Youtube, et ils verrons que je ne raconte pas que des bobards, même si ces médias ne valent pas les médias spécialisés en la matière!

     

    Black Metal:

    Borknagar (Norvège); Darkthrone (Norvège); Emperor (Norvège); Enslaved (Norvège); Summoning (Autriche)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Death Metal:

    Amon Amarth (Suède); Arch Enemy (Suède); Death (États-Unis); Gojira (France); Insomnium (Finlande)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Doom Metal et Stoner:

    Lumsk (Norvège); My Dying Bride (Royaume-Uni); Orange Goblin (R-U); Paradise Lost (R-U); Saint Vitus (États-Unis)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Folk Metal:

    Arkona (Russie); Eluveitie (Suisse); Ensiferum (Finlande) ; Finntroll (Finlande); Korpiklaani (Finlande)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Heavy Metal:

    Blind Guardian (Allemagne); Dio (États-Unis); Iron Maiden (Royaume-Uni); Lordi (Finlande); Sonata Arctica (Finlande)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Metal alternatif:

    Korn (États-Unis); Rammstein (Allemagne); Slipknot (États-Unis); System Of A Down (États-Unis); Three Days Grace (Canada)

     

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Metalcore:

    Avenged Sevenfold (USA); Bullet For My Valentine (Pays De Galles); Ego Fall (Chine); The Agonist (Canada); Trivium (USA)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Metal symphonique:

    Dimmu Borgir (Norvège); Epica (Pays-Bas); Leaves Eyes (Norvège/Allemagne); Nightwish (Finlande); Therion (Suède)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Prog' Metal et Avant-Garde Metal:

    Amorphis (Finlande); Arcturus (Norvège); Dream Theater (USA); Myrath (Tunisie); Opeth (Suède)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Thrash Metal:

    Apocalyptica (Finlande); Megadeth (USA); Metallica (USA); Skyclad (R-U); Slayer (USA)

    Le Metal: plusieurs styles de musique en un!

     

    Post scriptum: Désolé si certaines personnes ont de la peine parce-que je n'ai pas cité leur(s) groupe(s) ou leur genre de prédilection. C'est que j'ai essayé d'être synthétique et de sélectionner les groupes qui me paraissaient les plus appropriés pour soutenir mon propos. De plus, cet article est en partie basé sur mes préférences en matière de groupes et de musique en général, ce qui explique certains de mes choix pour les styles de Metal, le groupes et les pochettes d'albums choisies! Merci pour votre compréhension! ^^

     

    *Car si ce n'était qu'une simple question de goût, alors comment m'expliquez vous que le Metal soit si ignorait, méprisait et stigmatisé par les médias, les autorités religieuses et les politiciens biens pensants? Sans oublier les parents qui flippent dès que leurs enfants se mettent à écouter du Metal ou à s'habiller en noir, comme si ces derniers courraient un grave danger juste à cause d'un style de musique ou d'un look! no

     


    votre commentaire
  • Certaines personnes me connaissant déjà un peu et connaissant mon activité sur mon autre blog, intitulé "Le Metal selon Luxiferum" se demandent peut-être comment j'en suis venu à être passionné par la musique Metal? Et bien c'est lié à la passion que je met en valeur sur ce blog : la mythologie et l'histoire antique. Car je ne suis pas entré dans le Metal pour faire l'antisocial du genre "Ouais. J'écoute du Metal, c'est trop dark ! Je suis le mal absolue". Et bien sûr, rien à voir avec les clichés gores ou satanistes de pacotille !

    Tout à commencé par des recherches sur le dieu celte Cernunnos. Or, je suis tombé sur des images de groupes de musique apparemment de "Rock Pagan celtique", comme Eluveitie. J'ai enregistré certaines de ces images dans mes fichiers, car elles me plaisaient bien. Ils faut dire qu'ils ont de bonnes têtes chez Eluveitie ! Puis, j'ai été curieux de voir de quoi il s'agissait, "Eluveitie" en faisant du rangement dans mes images. Donc, j'ai fais des recherches sur Eluveitie, puis j'ai fini par en écouter. En abordant cette musique si nouvelle pour moi (du Death Metal mélodique celtisant), je n'ai non pas été terrorisé ou rebuté, mais plutôt surpris, ou curieux. C'est que j'aime bien être dérangé, car c'est bon signe pour moi : ça veut dire que je découvre quelque chose de nouveau, qui sort des sentiers battus. D'autant plus que c'est la première musique que je découvrais mes parents ni mon grand frère. Bref, je découvrais ce style musical tout seul, comme un grand, à 15 ans ! Plus j'en apprenais et plus j'en écoutais sur Eluveitie, plus je voulais en savoir sur ce mouvement musical que j'ai d'abord appelé maladroitement "Rock Pagan", puis que j'ai finalement associé au Pagan Metal et au Folk Metal. Je découvrais d'autres groupes comme Lumsk, Ensiferum, Korpiklaani, Arkona... et je voulais en savoir plus sur le Metal en général, si riche et si varié... je circulais et je circule toujours entre Black Metal et Death Metal mélodique, en passant par le Metal Progressif, le Power Metal et le Metal symphonique.

     "Thousandfold", la première chanson de Eluveitie que j'ai écouté. Que d'émotions qui refont surfaces ! 

     

    Alors, du coup, qu'est-ce que le Pagan Metal ? Comme son nom peut l'indiquer, le Pagan Metal est un style de Metal thématique dont les paroles, l'imagerie et l'esprit traitent des anciens peuples et des anciennes mythologies, plus particulièrement celles d'Europe continentale, d'Europe du Nord ou d'Europe du Nord, tel-que celles des Gaulois, des Vikings, des Slaves, des Finnois ou même des Baltes. Dans une moindre mesure, mais tout de même, il existe des groupes de Pagan Metal mésopotamien ou de Pagan Metal égyptien (Melechesh et Septic Flesh par exemple). Car, contrairement au cliché du Satanisme dans le Metal, la place du Paganisme  y est de plus en plus importante, notamment avec le succès du Pagan Metal dont je viens de vous parler, que ce soit du point de vue culturel (la culture, tout simplement) que cultuel (la religion, ou le spirituel en général). Quoique l'aspect culturel du Paganisme est plus répandu dans le Metal, même Pagan, que son aspect cultuel. Le Pagan Metal n'est pas à confondre avec le Folk Metal, qui, quant à lui, est un style de Metal se métissant à différentes musiques folkloriques, que ce soit la musique celtique, orientale, slave ou la humppa finnoise. On peut donc y trouver des instruments traditionnels comme le violon, la cornemuse et la vielle à roue. Cependant, un certains nombre de groupes de Folk Metal parlent de Paganisme et de mythologie pré-chrétiennes ou post-chrétiennes : il s'agira donc de Pagan/Folk Metal. 

     

    Pagan Metal

     

    En tout cas, le Pagan Metal et le Folk Metal sont à eux deux des styles musicaux forts variés. Dedans, on peut trouver entre autre le Viking Metal (Amon Amarth, Ensiferum...), le Celtic Metal (Eluveitie, Cruachan...), le Pirate Metal (Alestorm, Swashbuckle...), le Humppa Metal (Korpiklaani, Finntroll...), le Pagan Metal trollien (Finntroll, Trollfest...), le Blackened Folk Metal (Equilibrium, Moonsorrow...) ou encore le Metal oriental (Orphaned Land, Myrath...). Pour vous donner une idée de cette étonnante richesse et diversité, voici un petit tour d'horizon de la scène Pagan Metal ne serait-ce qu'européenne.

    Skyclad, l'un des premiers groupes à avoir fait du Pagan Metal, dès la fin des années 1980 et le début des années 1990

     

    Une autre chanson de Eluveitie, cette fois avec du chant féminin "mélodique" et des paroles en Gaulois helvétique.

     

    Eluveitie n'est pas le seul groupe à reprendre d'anciennes chansons traditionnelles. Les féringiens de Týr le font également très bien, notamment avec cette chanson traditionnelle des Féroé, "Regin Smidur", qui résume rapidement des faits relatés dans des poèmes épiques de l'Edda poétique, tel-que le Reginsmál ("Dit de Regin") ou le Fáfnismál ("Dit de Fafnir").

     

    Arkona, un groupe de Pagan Metal russe chantant dans sa langue maternelle, et dont les odes aux dieux immortelles et aux ancêtres de la "Rus primordiale" sont portés par la splendide Masha "Scream" Arhipova.

     

    Fejd, un groupe suédois qui répond positivement à la question suivante : "Peut-on jouer du Metal avec d'autres instruments que de la guitare électrique ?". En effet, on trouve dans ce groupe de Folk Metal "acoustique des instruments tel-que le bouzouki, la moraharpa (une sorte de violon avec un clavier pour jouer les notes dessus) ou encore la vielle à roue.

     

    Korpiklaani, un groupe de gais lurons finnois reprenant dans ses paroles de mythes du Kalevala, l'Épopée des Finnois.

     

    La Hollande, l'autre pays du fromage, mais aussi le pays de Heidevolk, un combo de Bataves qui déchirent, avec cet hommage beau et puissant à la déesse germano-celtique protectrice des voyageurs et des navigateurs, à savoir Nehalennia.

     

    Cruachan, tout droit venu du vert pays d'Irlande, le pays des tertres où règnent les Thuata Dé Danann de l'autre monde. Les voix de Morrigan sont-elles si impénétrables que cela?

     

    L'équilibre des forces avec Equilibrium, qui fait du Pagan Black Metal épique avec des nuances folkloriques. Il n'y a pas forcément besoin de comprendre l'Allemand pour savoir que la mythologie germanique, c'est du sérieux ! ^^

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique