• Que sais-je sur le panthéon slave? (1ère partie)

    Avant la christianisation de leur terres, les Slaves avaient leur propres dieux et déesses, et ils les ont partiellement retrouvés sous la forme de la Rodnoverie, c'est-à-dire le Néo-Paganisme slave. Ce panthéon est riche en divinités diverses, dont je compte vous faire un modeste résumé dans cet article, à la lumière de mes connaissances tout aussi modestes.

     

    Une chanson de l'excellent groupe pagan moscovite Arkona*, qui rend hommage à certains dieux dont je parle dans cet article

      

    Donc, voici une petite liste des principaux dieux et déesses du panthéon slave ainsi-que quelques informations sur leur compte (attributs, fonctions, pouvoirs...). Mais avant de commencer, un petit avertissement: je parlerais parfois au présent pour parler de ces croyances a priori disparues depuis déjà des siècles, car elles ont en quelque sorte ressuscité après des siècles de Christianisme forcé, et elles existent aujourd'hui sous la forme de la Rodnoverie. La Rodnoverie est une croyance Néo-païenne qui consiste à vénérer les anciennes divinités du polythéisme ancestral des Slaves, et à leur vouer un culte.

    1- Commençons je vous prie notre tour d'horizon par le commencement, à savoir le dieu Rod, qui est considéré comme le dieu primordial de la mythologie slave. Rod est le père de tout ce qui vit et existe. C'est lui qui a séparé le monde des mortels, le Yav (la Terre) du monde des morts, le Nav (situé sous terre), et du Prav, c'est-à-dire le monde des dieux, dans le ciel (comparable en cela à Asgard dans la mythologie germano-scandinave). C'est également lui qui envoie les âmes sur terre afin qu'elles habitent les corps des enfants venant de naître dans le Yav. Il est généralement représenté comme un vieillard portant le Livre du Destin, ou comme un faucon. D'après les croyances slaves, il ne se mêle plus des affaires du monde, et se contente de surveiller les dieux plus jeunes qui lui ont succédé. Ainsi, il n'y avait ni de temples ni d'offrandes consacrées au dieu Rod. Cependant, il existe de nombreux talismans protecteurs en bois, en argile ou en pierre avec l'effigie de Rod.

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Le dieu universel Rod

     

     

    2- Rod eu un fils, nommé Svarog. Dieu du feu céleste et de la métallurgie, Svarog est également l'époux de la déesse Makoche ainsi-que le père de beaucoup de dieux, tel-que Perun, Stribog ou Dajbog. Tandis que son papa Rod est le créateur de l'univers, Svarog, quant à lui, aurait crée la terre. D'ailleurs, c'est le dieu de l'abondance, à qui on adresse des prières afin d'obtenir de bonnes récoltes. C'est lui qui a permit aux gens de domestiquer le feu, en brisant la couverture céleste de ses flèches enflammées, puis en ouvrant le ciel pour leur offrir le précieux feu céleste. Il a aussi permit aux humains d'apprendre le travail des métaux, notamment le cuivre et le fer, en jetant une pince de forgeron sur la terre. Svarog possédait la corne d'abondance.

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Svarog, ici représenté en vieillard, alors qu'il avait parfois, aussi, l'apparence d'un forgeron jeune et fort ou d'un cavalier à quatre têtes

     

    Svarog est parfois nommé Triglav ou Triglaf, ce qui signifie "trois têtes". Le Triglav est ainsi la trinité divine représentant le tout-puissant Svarog et ses deux autres facettes, à savoir Perun et Vélès (ou Svantovít). Chacune des trois têtes représente l'un des trois principes moteurs de l'univers selon la mythologie slave, c'est-à-dire l'expansion, la rétention et l'équilibre. Une montagne de Slovénie a été nommé Triglav en hommage à cette trinité divine, certainement car ces dieux étaient supposés avoir leur trône au sommet de cette montagne, qui est en tout cas le plus haut sommet de Slovénie.

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Une statue/totem contemporaine représentant le Triglav de Svarog à Glogów, en Pologne

     

     

    3- Perun était le dieu du tonnerre, des tempêtes et de la nature. C'était le dieu protecteur de la Russie kiévienne et le patron des guerriers. En tout cas, il avait un look original: les cheveux noirs ou gris, la barbe blonde voire dorée, dotée d'une grande taille et de larges épaules. Il était armé d'une massue, d'une hache, d'un arc et de flèches-éclairs. D'ailleurs, la hache de Perun est un pendentif encore porté par les adeptes de la Rodnoverie. Il avait comme moyen de locomotion un cheval ou un char tiré par des chevaux ailés noirs et blancs. Bref, Perun, il est trop fort... et je dirais même plus: c'est le plus fort de tous! D'après les anciennes légendes slaves, c'est lui qui lutte contre les forces du mal le 2 Août, le jour de Perun. Ce jour-là, certainement en espérant vainement échapper au dieu du tonnerre, les esprits maléfiques se transforment en animaux. C'est d'ailleurs pour cela que ce jour-là, il était déconseillé de laisser entrer les chiens et les chats dans la maison, afin de se préserver de la colère de Perun (pauvres minous et pauvres toutous! o_o). Perun, lui, est aussi connu pour aimer se transformer en taureau: c'est pour ça que les anciens Slaves considéraient le taureau comme un animal sacré. 

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Le flamboyant et resplendissant dieu Perun, d'après le peintre V. Korolkov

     

    Les temples de Perun avaient eux aussi la classe: ils étaient à ciel ouvert, en forme de fleurs à six ou huit pétales, ces "pétales" étant les fosses où brûlent les feux sacrés consacré au dieu Perun. Au centre du temple est placé une statue de Perun, avec en face de lui un autel en forme d'anneau. Son animal "totem" est le coq, sa fleur l'iris bleu, son arbre le chêne et son jour de la semaine le jeudi.

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    La hache de Perun était l'un des principaux pendentifs du Paganisme slave, et c'est aujourd'hui l'un des principaux symboles de la Rodnoverie, tout comme le Mjollnir (ou le Marteau de Thor) est un symbole et un pendentif très important dans l'Asatrù (Néo-Paganisme germano-scandinave)

     

     

    4- L'autre fils du dieu universel Rod n'est autre que Vélès, ou Volos (également connu sous le nom de Svantovít) le dieu du bétail, des animaux, de la prospérité, de la fécondité et de la magie, ainsi-que le dieu protecteurs des chasseurs, des agriculteurs, des marchands et des volkhves**. C'est l'un des dieux les plus anciens, et son frère est Khors, le dieu du soleil et de la lumière. Vélès, quant à lui, est le dieu de la lune. Il habite sur l'île magique de Bouïan avec sa femme Azovouchka, qui est la fille de Svarog. Elle et Vélès ont eu ensemble un fils nommé Sva.

    Vélès, est très lié au règne animal. En effet, il a longtemps été représenté et imaginé sous la forme d'un ours, avant d'avoir celle d'un vieillard barbu et poilu (le nom de Vélès signifie d'ailleurs "chevelu"). De plus, c'est lui qui a apprit aux humains à domestiquer et à utiliser les animaux plutôt que de les chasser et de les tuer. Enfin, durant les fêtes de la Maslenitsa (équivalent du Mardi Gras) et les Sviatki (fêtes d'hiver) il était de coutume de se déguiser en animaux avec des masques et des manteaux en peau retournée. Le Vélès sous forme d'ours était encore vénéré chez les Slaves même après que le dieu ait été représenté avec une apparence humaine, entre autre lors de la Komoïéditsa, la fête du réveil de l'ours Vélès (papa ours! ^w^).

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Vélès vêtu d'une peau de taureau et chevauchant un ours

     

    Les Slaves avaient pour habitude durant les récoltes de "friser la barbe" en l'honneur du dieu de l'agriculture Vélès. "Friser la barbe" signifie liés les derniers épis de moissons sans les couper, formant ainsi une barbe, en hommage du dieu barbu Vélès qui apporte fertilité et prospérité.

     

    5- Svantovít serait soit l'autre nom de Vélès, soit un dieu à part entière. Dans ce cas, Svantovít (ou Sventovit) est le dieu de la guerre. Il était notamment vénéré par les Wendes, un peuple de slaves occidentaux, qui lui ont dédié son principal temple au Kap Arkona (situé dans l'île de Rügen, au Nord-Est de l'Allemagne et dans la mer Baltique), où était installé une statue du dieu représentant Svantovít avec quatre têtes. Outre cet étrange attribut, ce dieu posséderait une épée, une lance et un drapeau, qui étaient eux aussi conservés dans son grand temple à Arkona. D'après le Docteur Faith Wigzell, Svantovít était représenté tenant une corne remplie de vin lui permettant de prévoir les moissons, et accompagné d'un cheval blanc lui permettant de prédire l'issue des guerres.

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Le dieu quadricéphal (à quatre têtes) des Wendes Svantovít

     

     

    En effet, il est dit que la nuit, Svantovít combat les forces du mal sur son cheval blanc, et que si celles-ci sont trop nombreuses pour lui tout seul, il souffle dans sa corne pour appeler le lever du soleil, afin que les autres dieux lui viennent en aide. Le jour, monsieur se repose afin de se préparer pour de nouveau combats (cela pourrait être une bien bonne excuse pour pouvoir faire la grasse matinée tout en jouissant du plus grand respect ^^).

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    Une autre représentation de Svantovít le représentant avec une représentation d'aigle sur le sommet de son casque et sur son bouclier***

     

    Les autres dieux du Svarga*** descendraient de ces trois ou quatre divinités que j'ai citées plus haut (la résidence des dieux et le siège du Triglav d'après les Slaves, pouvant être comparé au Walhalla de la mythologie germano-scandinave par exemple). Mais cela, c'est une autre histoire, que je vous raconterais avec plaisir dans un prochain article. En attendant, Slawa Perun, et gloire aux Anciens Dieux immortels de la Rus primordiale! happy

     

     

    Que sais-je sur le panthéon slave?

    En tout cas, gloire à notre mère la Terre, la mère de la Nature à qui nous devons la vie! 

     

     

    Une fois de plus, la musique adoucit les mœurs. Ici, ce sont les paganeux polonais de Radogost qui rendent un bel hommage aux dieux slaves ancestraux dans cette "chanson d'adieu du guerrier"!

     

     

    * Une version en vostfr de cette chanson existe sur YouTube, publié par Darkitude the watcher. \m/

     

    ** Les volkhves sont les prêtres-sorciers de l'ancien polythéisme slave, comparable en cela à des sortes de druides ou de chamans. Ils ont été persécuté par l'Eglise chrétienne et par l'Inquisition, à cause de leurs croyances divergentes de ce que voulait imposer ces autorités en évangélisant de gré ou de force les slaves. Cependant, les volkhves refont surfaces de nos jours en tant que prêtres néo-païens au sein de la Rodnoverie.

     

    *** L'aigle a souvent était un symbole de puissance et de pouvoir guerrier, tribal, royal ou impérial en fonction des sociétés (Rome antique, France napoléonienne, Allemagne nazie...). Par exemple, chez les peuples natifs des grandes plaines d'Amérique du Nord, comme les Lakotas ou les Cheyennes, il était de coutume de récompenser l'exploit d'un guerrier en lui offrant une plume d'aigle comme parure de tête ou de cheveux...

     

    *** Le Svarga est la résidence des dieux ainsi-que le siège du Triglav d'après la mythologie slave. Le Svarga se situe logiquement dans le Prav, le monde céleste des dieux. ;)

    Si c'est le cas, le Svarga est alors comparable au Walhalla de la mythologie germano-scandinave

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :